Lois et coutumes de Pourim

  • Écouter la meguila
    Pour vivre les évènements miraculeux de Pourim, nous écoutons la lecture de la Meguila (le livre d’Esther) une première fois la veille de Pourim et une seconde fois pendant la journée.
    Lorsque le nom d’Haman est cité, nous faisons le maximum de bruit : tourner les crécelles et taper du pied pour effacer son souvenir.

  • Envoyer des cadeaux
    À Pourim, nous soulignons l’importance de l’unité et de l’amitié entre les Juifs en envoyant des cadeaux composés d’aliments à des amis, il faut envoyer un cadeau composé d’au moins deux sortes d’aliments prêts à être consommés (par exemple des gâteaux, des fruits, des boissons) à un ami au minimum pendant la journée de Pourim.

  • Faire la charité
    Pour un Juif, la charité est synonyme de justice et elle s’inscrit dans le principe de la Tsedaka. A Pourim, ce souvenir des pauvres fait l’objet d’une mitsva particulière : il faut donner la charité à au moins deux pauvres pendant la journée de Pourim. Dans le cas où on ne trouve pas de pauvre on peut faire un don dans les boites réservées à la Tsedaka.

  • Le repas de Pourim
    Comme pour toutes les fêtes, nous célébrons Pourim avec un repas spécial. Toute la famille et les amis se réunissent pour se réjouir et écouter ensemble la lecture de la Meguila.

Pourim

פּוּרים
Célébrée le 14 אדר (Adar) • 24 mars 2024

Haman,
gare à tes oreilles !

Pourim est une fête juive d’origine biblique et d’institution rabbinique, qui commémore les événements relatés dans le Livre d’Esther : la délivrance miraculeuse d’un massacre de grande ampleur, planifié à l’en-contre des Juifs par Haman l’Agaggite dans l’Empire perse sous le règne d’Assuérus.
La fête est célébrée chaque année le 14 Adar (en février ou mars du calendrier grégorien). Quand le mois d’Adar est redoublé (années embolismiques*), Pourim est célébrée le 14 Adar II. Cette date correspond à la dernière Pleine Lune de l’hiver, une lune avant la première Pleine Lune du printemps, marquée par la fête de Pessah.
Aux pratiques traditionnelles, consignées dans le Livre d’Esther et ordonnancées par les Sages de la Mishna, se sont ajoutées diverses coutumes, notamment culinaires (oreilles d’Aman), ainsi que des manifestations joyeuses et l’usage de crécelles à l’évocation du nom de Haman.

Le récit

Après la destruction du premier Temple, les Juifs vivaient en exil sous la domination du roi perse Assuérus. Ayant répudié sa femme, le roi choisit d’épouser Esther qui était la cousine de Mordékhaï (Mardochée), leader spirituel des juifs à la cour du roi. Le premier ministre du roi, Haman, détestait Mordékhaï qui refusait de se prosterner devant lui et tous les Juifs en général. Il proposa au roi, qui accepta, de prendre un décret ordonnant l’extermination de tous les Juifs du royaume, et qui devait être exécuté le 13 Adar. A son annonce, les Juifs implorèrent l’Eternel de les épargner. La reine Esther ordonna alors un jeune de trois jours à l’issue duquel elle informa le roi de sa judéité et du complot ourdi par Haman. Démasqué, Haman fut pendu et nomma Mardochée à sa place.
Mais le décret émis par le roi et revêtu de son sceau était, hélas, irrévocable. Aussi, Esther implora de nouveau le roi en faveur de ses frères condamnés à périr. Un nouveau décret fut publié : les Juifs furent autorisés à s’assembler à la date du 13 Adar pour se défendre contre leurs ennemis et même attaquer et tuer tous ceux qui s’en prendraient à eux. Soixante-quinze mille hommes qui étaient prêts à porter la main contre les Juifs furent mis à mort, plus cinq-cents à Suse, ainsi que les dix fils d’Haman.
C’est ainsi qu’il fut décidé que le 14 Adar serait choisi comme le jour de la fête de Pourim, pour commémorer la fin miraculeuse de la persécution de notre peuple et la chute du perfide Haman.
En même temps, les Juifs décidèrent également que le 13 Adar, veille de Pourim, serait un jour de jeûne, appelé « Jeûne d’Esther », en souvenir de leurs prières et de leurs jeûnes récents.
Depuis vingt-trois siècles, chaque génération de Juifs célèbre chaque année la Fête de Pourim. Pour les ennemis d’Israël, pour les Haman de tous les temps, cette Fête de Pourim est un avertissement solennel. Pour nous, cette merveilleuse fête nous redonne sans cesse courage et foi et fortifie notre dévotion et notre attachement à notre grand D.ieu miséricordieux.

*Un embolisme consiste, dans un calendrier luni-solaire, à intercaler un mois afin de faire coïncider au mieux l’année calendaire avec l’année solaire tropique (année du cycle des saisons).

Horaires

Chabbath תזריע Tazria
5 ניסן (Nissan) 5784

Vendredi 12 avril 2024
Entrée 20:27

Kabalat Chabbath
Office 19:00

Samedi 13 avril 2024

Chahrit 9:15
Minha 19:30

Sortie 21:32
Merci calj.net pour la précision des horaires.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Un email de confirmation vient de vous être envoyé. Si vous ne le voyez pas, pensez à vérifier dans vos courriers indésirables.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos actualités et recevoir chaque semaine la paracha qui s'y rapporte.

Soutenir le Mikvé de Bayonne

Plaque commémorative de l'ancien hospice israélite de Bayonne au 18 de la rue Maubec

Plaque commémorative de l’ancien hospice israélite de Bayonne
au 18 de la rue Maubec 

lettres-patentes

Lettres-Patentes du Roi

Vue intérieure de la Synagogue de Bayonne, de la teba vers le hekal

Vue intérieure de la Synagogue de Bayonne, de la teba vers le hekal.

Juifs expulsés d'Espagne et leurs biens confisqués, Caspar Luyken, gravure Amsterdam, 1780.

Juifs expulsés d’Espagne et leurs biens confisqués, Caspar Luyken, gravure Amsterdam, 1780.

Blason Nefousoth Yehuda

Blason Nefousoth Yehuda, Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Offrez un kiddouch à la communauté !

Préservation du patrimoine

Soutien aux activités cultuelles

Montée à la Torah