C'est quoi un mikvé ?

Un mikvé (מִקְוָה), mikvaot au pluriel (מקואות)
est un bain rituel utilisé dans le judaïsme pour des purifications rituelles. Il est utilisé principalement par les femmes juives pour se purifier après leurs menstruations et par les converti(e)s au judaïsme avant leur conversion officielle.

La pratique du bain rituel dans un mikvé remonte à l’époque du Temple de Jérusalem et est mentionnée dans la Torah. De nos jours, les mikvaot sont toujours utilisés dans les communautés juives pratiquantes du monde entier, à l’exception des juifs karaïtes, pour maintenir la pureté rituelle selon les lois et les coutumes juives.

Le mikvé est généralement une piscine d’eau naturelle, telle qu’une source naturelle ou un bassin d’eau de pluie. Le bassin doit être creusé à même le sol ou construit sur place.

Les règles précises concernant les dimensions, l’eau nécessaire et les procédures de purification varient selon les différentes traditions et coutumes juives. Il est recommandé que la contenance en litres d’un bain de mikvé soit d’au moins 575 litres. Cette quantité permet à une personne de s’immerger complètement dans l’eau, ce qui est essentiel pour une purification rituelle adéquate. Mais les dimensions exactes et les spécifications d’un mikvé peuvent varier en fonction des traditions et des exigences spécifiques de chaque communauté juive.

Soutenir le Mikvé de Bayonne

L’ACIBB, consciente de l’importance qu’accordent les Juifs pratiquants aux règles de la Halakha et notamment celles qui concernent la pureté familiale, a décidé d’investir dans la construction d’un mikvé.
En outre, ce mikvé est prévu pour assurer la cachérisation de la vaisselle.
Le fonctionnement d’un mikvé nécessite des soins rigoureux et engendre des frais réguliers (chauffage notamment).
Votre don contribuera à la maintenance du mikvé de Bayonne. C’est une belle mitsva !

À Bayonne

Mikvé historique abrité dans un immeuble d'habitation au cœur de Bayonne

Un ancien mikvé est toujours visible au premier étage d’une maison particulière dans le quartier St Esprit, qui fut longtemps le quartier de prédilection de la communauté juive, à quelques pas de la grande Synagogue.

Ces anciens bains font partie des trois derniers plus anciens mikvés de France connus, avec ceux de Carpentras et Montpellier. À l’instar du cimetière israélite de Bayonne, situé à quelques encablures, ils témoignent de la présence des familles juives hispano-portugaises, établies dans le quartier Saint-Esprit au début du XVIe siècle. Même si ces bains sont attestés par des textes depuis 1752, date de la reconstruction du groupe de maisons dans lequel ils sont placés, il est vraisemblable qu’ils soient beaucoup plus anciens si ces maisons n’ont été que remaniées.

Le bain lui-même se compose d’un bassin destiné aux ablutions de 1,34 m de profondeur et d’un « bor » ou réservoir d’eau. Le bain était alimenté par l’eau de pluie et celle d’une source de la colline voisine, dite « du fort » qui domine le faubourg car l’eau du mikvé doit être naturelle (pluie, nappe phréatique ou source). Grâce à ce mode d’alimentation, le mikvé de Bayonne est construit en étage, contrairement à beaucoup de mikvés construits en sous-sol pour bénéficier de l’apport de la nappe phréatique (Cf mikvés historiques de Montpellier, Strasbourg, Cavaillon, Carpentras …)

Ce site remarquable, qui appartient à la Ville de Bayonne, a été inscrit au registre des Monuments Historiques en 2014. Il peut être visité sur rendez-vous pris auprès de la Direction du Patrimoine de la Ville.

Bibliographie :
• ZINK, Anne, « Le bain rituel de Saint-Esprit-lès-Bayonne », Revue des Etudes Juives, t.155, fasc. 3-4, 1996

Aujourd'hui

Compte tenu des besoins de la communauté juive au Pays Basque-Landes, qui s’accroit sensiblement, et notamment de l’arrivée de jeunes familles, a fortiori depuis les épisodes de Covid-19, la décision a été prise de construire un nouveau mikvé opérationnel.

Celui-ci sera édifié dans le joli jardin attenant aux bâtiments synagogaux et bénéficiera d’une entrée indépendante.

Une demande de permis de construire a été déposée en ce sens auprès de la Commune de Bayonne en 2021.

La pose de la première pierre « symbolique » du futur mikvé a eu lieu le 2 novembre 2022 en présence des autorités religieuses (Grand Rabbin de France Haïm Korsia, Grand Rabbin régional Claude Maman, rabbins Hazzout et Matusof) et de nombreuses personnalités.

La communauté est actuellement à la recherche des fonds nécessaires pour mener à bien cet investissement, important certes financièrement mais tellement essentiel pour de nombreux juifs pratiquants.

Soutenir le Mikvé de Bayonne

Horaires

Chabbath מצורע Metsora
12 ניסן (Nissan) 5784

Vendredi 19 avril 2024
Entrée 20:35

Kabalat Chabbath
Office 19:00

Samedi 20 avril 2024

Chahrit 9:15
Minha 19:30

Sortie 21:41
Merci calj.net pour la précision des horaires.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Un email de confirmation vient de vous être envoyé. Si vous ne le voyez pas, pensez à vérifier dans vos courriers indésirables.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos actualités et recevoir chaque semaine la paracha qui s'y rapporte.

Plaque commémorative de l'ancien hospice israélite de Bayonne au 18 de la rue Maubec

Plaque commémorative de l’ancien hospice israélite de Bayonne
au 18 de la rue Maubec 

lettres-patentes

Lettres-Patentes du Roi

Vue intérieure de la Synagogue de Bayonne, de la teba vers le hekal

Vue intérieure de la Synagogue de Bayonne, de la teba vers le hekal.

Juifs expulsés d'Espagne et leurs biens confisqués, Caspar Luyken, gravure Amsterdam, 1780.

Juifs expulsés d’Espagne et leurs biens confisqués, Caspar Luyken, gravure Amsterdam, 1780.

Blason Nefousoth Yehuda

Blason Nefousoth Yehuda, Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Offrez un kiddouch à la communauté !

Préservation du patrimoine

Soutien aux activités cultuelles

Montée à la Torah