La Brit Milah

La coutume juive, lors d’une Brit Milah est que le père tienne l’enfant sur ses genoux lors de la cérémonie, assis sur une chaise spéciale (la chaise d’Elie). Il peut déléguer cet honneur à un homme respectable qui est appelé le « Sandak » (parrain, protecteur) et dont le rôle religieux est important. Le Sandak offrira un cadeau à l’enfant.

Si la Brit Milah intervient un jour de jeûne (sauf Kippour) le père, le Mohel et le Sandak sont exemptés du jeûne.

La cérémonie de Pidyon Haben

Si le garçon est le premier né naturellement, le père doit le racheter au Cohen avec 5 pièces d’argent (env. 110 g) après le 31e jour suivant la naissance, sauf s’il est lui-même, ou la maman, Cohen ou Levi (ou si l’enfant est né par césarienne).

Infos pratiques

Vous souhaitez organiser la Brit-milah ou la nomination d’un nouveau-né ? Prenez contact avec Michel Hazzout

La Naissance

Dans le judaïsme la procréation a une grande importance. L’humanité a reçu l’injonction
« croissez et multipliez-vous » lors de la création du monde.

Dans les temps anciens, et avant les techniques modernes d’antalgie, la femme souffrait tellement lors de l’accouchement qu’elle faisait le serment de ne plus jamais enfanter.
Mais après la naissance la joie qui règne lui faisait vite regretter son serment et elle apportait un sacrifice pour se faire pardonner.

Si c'est un garçon

Depuis la nuit des temps, le peuple juif est lié par une alliance inscrite en lui, bien au-delà de sa conscience, dans sa chair même. Établie entre l’Éternel et Abraham, la Genèse le rappelle en ces termes : « Sois fidèle à mon alliance, toi et ta postérité après toi dans tous les âges. Voici le pacte que vous observerez qui est entre Moi et vous, jusqu’à ta dernière postérité : circoncire tous mâles d’entre vous. » (Gn. 17; 10)

De nos jours la circoncision (Brit Milah) pour le garçon intervient selon la Torah le 8e jour, quel qu’il soit, chabbat ou autre fête. Elle doit être pratiquée par un Mohel agréé*. Le nom du garçon sera donné et divulgué le jour même de la Brit.

Si c'est une fille

La fille est nommée à l’occasion d’une cérémonie appelée Zeved Habat (זֶבֶד הַבָּת) qui se tient de préférence à la synagogue mais aussi bien à domicile.

A cette occasion il est prononcé la bénédiction (Mi cheberakh) suivante : « Lui qui bénit Sarah et Rébecca, Rachel et Léa, et la prophétesse Myriam et Abigaël et la reine Esther, fille d’Abi’hayil — puisse-t-Il bénir cette chère fille, et que son nom soit… fille de … avec bonne chance et en une heure bénie ; puisse-t-elle grandir en bonne santé, dans la paix et la tranquillité ; puissent son père et sa mère voir sa joie et son mariage, et ses fils être riches et honorés ; et puissent-ils vivre en bonne santé jusqu’à un âge avancé ; et qu’ainsi soit Sa volonté, et disons, Amen !”.

Le père devra se rendre à la Synagogue un jour de Sefer Torah et monter à la Torah pour bénir son épouse et nommer sa fille.

* Un mohel agréé adhère à l’Association des Mohalim de France dont il applique les préconisations religieuses et médicales
Association Française des Mohalim
10, place Jérusalem – 75017 Paris
Tél.

Horaires

Chabbath מצורע Metsora
12 ניסן (Nissan) 5784

Vendredi 19 avril 2024
Entrée 20:35

Kabalat Chabbath
Office 19:00

Samedi 20 avril 2024

Chahrit 9:15
Minha 19:30

Sortie 21:41
Merci calj.net pour la précision des horaires.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Un email de confirmation vient de vous être envoyé. Si vous ne le voyez pas, pensez à vérifier dans vos courriers indésirables.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos actualités et recevoir chaque semaine la paracha qui s'y rapporte.

Soutenir le Mikvé de Bayonne

Plaque commémorative de l'ancien hospice israélite de Bayonne au 18 de la rue Maubec

Plaque commémorative de l’ancien hospice israélite de Bayonne
au 18 de la rue Maubec 

lettres-patentes

Lettres-Patentes du Roi

Vue intérieure de la Synagogue de Bayonne, de la teba vers le hekal

Vue intérieure de la Synagogue de Bayonne, de la teba vers le hekal.

Juifs expulsés d'Espagne et leurs biens confisqués, Caspar Luyken, gravure Amsterdam, 1780.

Juifs expulsés d’Espagne et leurs biens confisqués, Caspar Luyken, gravure Amsterdam, 1780.

Blason Nefousoth Yehuda

Blason Nefousoth Yehuda, Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Offrez un kiddouch à la communauté !

Préservation du patrimoine

Soutien aux activités cultuelles

Montée à la Torah